Adèle Exarchopoulos nue dans Éperdument

Paul Verhoeven filme des actrices nues pour nous

Né en 1938

  

Le meilleur film de Jennifer Jason Leigh en terme de nudité : quatre belles scène de nu, toujours intégral !
45ème minute, Jennifer se fait déchirer ses vêtements pour être, une fois entièrement nue, violer en public; les seins, les fesses et la touffe de Jennifer nous sont abondamment offerts dans cette longue scène.
66ème minute, éclairage à la bougie, Jennifer s'avance toute nue; ses longs cheveux blonds recouvrent ses seins, les poils blonds de son pubis complètent la note dorée; puis, elle saute dans une baignoire où l'attendait Rutger Hauer : dans l'eau et la vapeur Rutger saisi Jennifer par les seins pour la ramener sur lui; quand ils font l'amour, nous voyons les fesses ruisselantes de la jeune femme.
78ème minute, couchée nue après l'amour avec Rutger; Jennifer se lève puis marche, la touffe à l'air au coté de la baignoire.
96ème minute, un feu dans lequel tout le monde jette ses vêtements... Et Jennifer n'est pas la dernière à se retrouver une nouvelle fois entièrement à poil et de face.
97ème minute, Jennifer nous offre une dernière scène de nu intégral.

Le film qui a porté Sharon Stone aux nus ! Il faut dire que dans ce thriller, la belle américaine se montre à poil à plusieurs reprises.
Dès la première scène du film, Sharon est nue pour une scène d'amour qui finira mal pour le monsieur tué à coup de pic à glace. Jolis plans sur les fesses en action et les seins qui finissent rouge de sang. Vingt minutes après, elle se change sous le regard de Michael Douglas. Un peu après, LA fameuse scène au poste de police ou Sharon croise et décroise ses jambes, montrant à ses interrogateurs qu'elle ne porte pas de culotte. 43° minute, Michael Douglas l'observe le soir par la fenêtre. Elle se déshabille : pantalon, veste, et entièrement nue, se retourne pour offrir un full frontal. Début de la première heure, scène d'amour torride avec Michael. Enfin, une demie-heure plus tard, Sharon retire sa chemise et son amant-détective lui malaxe les seins.

1991 - Jeanne Tripplehorn   28 ans - Basic instinct seins apparents fesses apparentes
Trente cinq minutes après le début du film, la seule apparition de Jeanne Tripplehorn nue. Une saillie de Michael Douglas nous permet de voir ses seins et ses fesses.

Elizabeth Berkley est stripteaseuse, comme Demi Moore dans Striptease réalisé la même année. Comme pour Demi, nous voyons Elizabeth au travail. Mais mieux que Demi, Elizabeth fait du strip intégral et nous fait admirer sa petite touffe blonde bien taillée, et jambes écartées sa fente intime. Et quand elle prend un bain en piscine, c'est à poil bien sûr.

Cinq scènes nous donnent l'occasion de contempler la parfaite anatomie de Carice van Houten. La première demie-heure de film passée, Carice assise devant sa glace, combinaison relevée elle teint sa touffe. Gros plan sur l'opération, le petit pinceau glissant sur les poils du pubis. Plus tard, dans les toilettes pour homme, devant un individu nu faisant pipi, Carice se fait dépoitraillée pour exhiber ses seins. Quelques minutes après, Carice se laisse déshabiller par un officier allemand. Gros plan sur le déculottage découvrant une jolie pare de fesses. Une demie-heure après Carice nous offre un nouvel effeuillage nous présentant ses seins. Enfin, vers la fin du film, Carice a sa robe déchirée par un soldat et se retrouve les seins à l'air en pleine foule.

  


Remarque importante

Ce site se veut un hommage à la beauté du corps féminin et aux actrices qui acceptent de le montrer sans fard. Il ne prétend nullement résumer leur carrière aux seules scènes durant lesquelles elles dévoilent leur nudité, ces apparitions pouvant être parfois furtives et parfois exceptionnelles, mais parfois aussi régulières et généreuses. Toute actrice ne souhaitant pas que des photos d'elle figurent sur le site peut le faire savoir au webmestre qui les retirera aussitôt.

A propos    Contact    Aidez-nous    Sites partenaires   Rejoignez-nous : Sur Twitter    Sur Thumblr    Chaine vidéo